En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous permettre et faciliter la navigation sur le site notamment en mémorisant vos préférences de navigation définies au cours de votre session.

Remerciement

L’ensemble du personnel du Service de Médecine Nucléaire, et, plus encore l’équipe de l’Unité de Pellegrin et de la TEP recherche, ont été très touchés par tous les témoignages de soutien et de sympathie, manifestés lors du départ de leur chef d’Unité le Pr Philippe Fernandez. Nous tenons à exprimer nos chaleureux remerciements à tous les personnels médicaux, paramédicaux, administratifs ainsi qu’aux personnes des sociétés industrielles, pour les marques d’affection et d’amitié que vous avez exprimées. Les dons recueillis serviront à soutenir la recherche en Médecine Nucléaire comme l’avait souhaité Philippe Fernandez. Soyez-en profondément remerciés.

Pr Laurence BORDENAVE
Chef de Service Médecine Nucléaire, Hôpital du Haut-Lévêque
CHU de Bordeaux

Décès du Pr Philippe FERNANDEZ

 PHILIPPE FERNANDEZ    1966 – 2020

  

Le Professeur Philippe FERNANDEZ, chef de l’Unité de Médecine Nucléaire du Groupe Hospitalier Pellegrin de Bordeaux nous a quittés le 1er mars dernier, après une longue et pénible maladie dont l’issue inéluctable ne laissait planer, hélas, aucun doute.

Avec ce décès, l’ACOMEN déplore la perte de son Président, dont le mandat inauguré en 2014 devait se terminer cette année après deux exercices successifs -événement exceptionnel au sein de notre association qui en dit long sur les compétences de cet homme et sur le consensus réuni autour de lui.

Car, le rôle de Philippe FERNANDEZ ne s’est pas limité au quotidien d’une association de médecins nucléaires du Sud de la France. Avec d’autres praticiens issus essentiellement de la Société Française de Médecine Nucléaire (SFMN) et décidés à unir toutes les composantes de la médecine nucléaire sur le territoire, il a largement contribué au rapprochement de notre association et de la Société au travers de la création en 2016 de la Sarl ACORAMEN, organisme paritaire de gestion, dont il est devenu le cogérant au côté de Jean-Philippe VUILLEZ président de la SFMN. C’est ainsi qu’il a pu inaugurer cette année là, les 2es Journées Francophones de Médecine Nucléaire organisées à Grenoble avec l’assistance matérielle et logistique de l’ACORAMEN.

Je voudrais souligner aussi le rôle discret, mais efficace, joué par Philippe FERNANDEZ, en accord avec le Président actuel de la SFMN, le Professeur Florent CACHIN, et avec le concours des administrations concernées, SFMN et ACORAMEN, dans la création à Paris de la « Maison de la Médecine Nucléaire », outil indispensable au développement de la discipline.

Dans son hommage prononcé au nom de la médecine nucléaire bordelaise qu’elle dirige, le Professeur Laurence BORDENAVE, a retracé le cursus brillant de ce collaborateur privilégié, son rôle majeur dans l’essor de la discipline à Bordeaux et le vide immense, humain et affectif, que lui inspire cette disparition. Car, à côté de qualités professionnelles reconnues, Philippe FERNANDEZ avait aussi d’incontestables qualités intellectuelles et humaines faisant de lui un parfait honnête homme.

Nous adhérons entièrement à cette analyse, conservant de ce président le souvenir de son caractère affable, de son accessibilité, de sa gentillesse et de son efficacité lorsqu’il prenait en main un dossier, n’hésitant pas à lui consacrer tout le temps nécessaire malgré ses nombreuses activités professionnelles.

Que sa famille et son mari Jacques trouvent ici l’expression de nos condoléances très attristées.

 André WAGNER                                                                                

 

Le Conseil d’Administration de l’ACOMEN a décidé en septembre 2004 la création d’une Commission Radioprotection avec la mission de sensibiliser les membres de l’ACOMEN à la nouvelle réglementation issue de la transcription française des Directives Européennes. La priorité a été donnée à la formation à la radioprotection du patient et aux Niveaux de Référence Diagnostiques. Cette Commission (devenue avec le temps « Groupe de Radioprotection ») se réunit plénièrement une à deux fois par an.

Ce groupe se préoccupe de tous les problèmes pratiques de radioprotection (travailleurs, patient, déchets, évènements indésirables…) que les membres de l’ACOMEN peuvent rencontrer. Parmi les préoccupations actuelles, les problèmes de dosimétrie des nouveaux examens réalisés avec les machines hybrides (optimisation, NRD, justification des examens).

Le Groupe est animé depuis sa création par B. BASSE-CATHALINAT secondé actuellement par K. CLAEYS, B. PUECH et T. WAGNER pour les médecins, C. BARRAU, G. BROUQUIERES, B. FARMAN, C. MURAT et M. BOURRELLY pour les radiophysiciens, technicien et PCR. Un ou deux inspecteurs de l’ASN participent systématiquement aux réunions.

Migration Joomla effectuée par HOB France Services